Les EACP ont participé à la journée de restitution du Grand Tour #Notre Génération Egalité



Le 17 juin 2021, Open Diplomacy et ONU Femmes France organisaient la journée de restitution du Grand Tour #NotreGénérationEgalité. Pendant plus d’un mois, des conférences ont été organisées sur tout le territoire français afin de créer un lien entre moyens institutionnels et idées citoyennes. Il s’agissait d’une démarche consultative qui avait pour but de faire émerger de nouvelles idées visant à atteindre l’égalité Hommes/Femmes.


L’évènement s’est tenu à l’HEIP, l’école des Hautes Etudes Internationales et Politiques, école précurseur en matière d’égalité femmes-hommes puisqu’elle a été fondée par une femme au XIXè siècle.


Il a été clôturé par la remise du rapport élaboré grâce aux résultats du Grand Tour à Frank Riester, Ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité et à Elisabeth Moreno, Ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances.


Lors de cette conférence, de nombreuses interventions de femmes et d’hommes venus de tous horizons ont contribué à enrichir le débat et à dresser le constat des inégalités persistantes, ayant bien souvent empiré du fait de la pandémie.


Nous avons été particulièrement sensibles aux interventions concernant les violences faites aux femmes, car nous sommes confrontés à des personnes qui les subissent au quotidien et qui acceptent de nous livrer leur histoire, souvent lourde d’épreuves.


Dans le monde, 200 millions de femmes subissent encore l’excision. Au Sénégal, jusqu’à 75% des femmes sont excisées de force. Hadja Idrissa Bah, fondatrice du club des jeunes filles leaders de Guinée, a souligné qu’en Guinée, l’âge légal du mariage est fixé à seize ans. Beaucoup des personnes que nous accueillons aux EACP fuient un pays dans lequel elles sont soumises à des traditions qui les privent de liberté, voire de leur dignité. Elles sont nombreuses à avoir été promises à un inconnu ou à avoir subi ou fui l’excision. Or, quand elles arrivent en France sur de fausses promesses, elles se retrouvent confrontées à de nouvelles formes de violence, dont nous essayons de les libérer.


Une autre intervention nous a particulièrement marquée, celle d’Inna Shevchenko, figure militante du mouvement Femen. Elle explique que le corps des femmes est aujourd’hui encore soumis à des contraintes inadmissibles et qu’il est le premier terrain sur lequel le féminisme doit agir, car disposer de son corps est le fondement de tous les autres droits.



In fine, le rapport remis au ministre contient dix propositions co-construites avec la société civile.

· Engager une relance féministe pour sortir par le haut de la crise du coronavirus

· Traiter rapidement les conséquences spécifiques de la crise pandémique sur la vie des femmes

· Mobiliser les partenaires sociaux dans la lutte contre les violences faites aux femmes

· Engager durablement les forces de l’éducation dans la déconstruction des stéréotypes sexistes

· Gagner collectivement la bataille de la mixité dans les filières technologiques et scientifiques

· Encourager partout le leadership des femmes

· Créer une coalition visibilisation rassemblant tous les corps intermédiaires pour rendre plus visibles les femmes.

· Valoriser les employeurs exemplaires pour favoriser la bonne articulation des temps de vie professionnelle et personnelle

· Combattre les formes de violences sexistes en ligne

· Responsabiliser les hommes dans le combat pour l’égalité


Les EACP sont honorées d’avoir été conviées à cet évènement, enrichissant sur tous les plans. Nous remercions tous les intervenants pour leurs propositions et leurs récits éclairés et éclairants.

Nous espérons pouvoir prendre part à d’autres évènements de ce type très prochainement.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout